Ji Chang Wook, Kim Ji Won et Nam Ji Hyun, en tête des acteurs de dramas les plus influents en juin

« Suspicious Partner » est tendance…

Ce 18 juin, le Brand Reputation Korea Research Institute a révélé le top 20 des acteurs et actrices de dramas les plus influents en juin. Mené entre le 16 mai et le 17 juin, ce sondage reflète l’analyse de plus de 125 millions de données diverses comme la présence sur les réseaux sociaux, dans les médias et autres moyens de communications.

1. Ji Chang Wook
2. Kim Ji Won
3. Nam Ji Hyun
4. Oh Yeon Seo
5. Park Seo Joon
6. Yeo Jin Gu
7. Yoo Seung Ho
8. L (Kim Myung Soo)
9. Kim So Hyun
10. Kim Hee Sun
11. Lee Tae Im
12. Joo Won
13. Kim Sun Ah
14. Im Joo Eun
15. Song Ha Yoon
16. Jung Chae Young
17. Lee Joon
18. Lee Yu Ri
19. Jung So Min
20. Lee Ji Hoon

Ji Chang Wook et Nam Ji Hyun (en photo à la une) qui tournent actuellement « Suspicious Partner » occupent respectivement la première et la troisième places. Kim Ji Won et Park Seo Joon qui sont actuellement dans « Fight For My Way » se sont hissés respectivement à la seconde et cinquième places. Enfin, Yoo Seung Ho, L et Kim So Hyun du drama « The Emperor: Owner of the Mask » sont à la 7ème, 8ème et 9ème places. « Au sujet de Ji Chang Wook, les réponses les plus fréquentes au sondage étaient « il est beau, je l’adore, je l’adore ». Dans les mots-clés que nous avons analysés, « suspicious partner, instagram, Nam Ji Hyun » revenaient souvent. Les réactions positives par rapport au nom Ji Chang Wook étaient de 84,93%, » a expliqué un porte-parole de l’institut de recherche.

Il est intéressant de noter que « Suspicious Partner » a des taux d’audience de première diffusion oscillant ente 6% et 9%, ce qui souligne une nouvelle fois que le mode de consommation des dramas, et par conséquence leur rayonnement, sont en mutation.

Source : fnnews via Nate

Le premier semestre musical de 2017 avec BTS, Twice et autres

Le premier semestre de 2017 s’achève. Si quelques séparations de groupes et quelques scandales ont secoué la planète K-Pop, certains comebacks ont marqué les esprits. MAPllyu vous propose un bref recap’.

Bangtan Boys et Twice toujours au top, Beast à un tournant

Désormais à la pointe de la Hallyu, ces deux groupes de la troisième génération continuent d’écrire leur histoire. En février, BTS a déclenché le « Spring Day » syndrome avec la sortie repackage de « Wings : You Never Walk Alone ». Emissions musicales, classements en ligne… Ils ont de nouveau plu au public. Néanmoins, l’événement le plus marquant a été leur récompense dans la catégorie « Top Social Artist » aux « Billboard Music Awards 2017 ». C’est la première fois que des artistes K-Pop recevaient cette distinction. Le groupe a ainsi attiré l’attention des médias étrangers. D’ailleurs, si le clip de « Spring Day » est à plus de 90 millions de clics, leur vidéo « Not Today » a enregistré plus de 100 millions de clics en trois mois.

Si les BTS ont surtout fait parler d’eux pour leurs activités à l’étranger, les Twice ont régné sur la scène sud-coréenne idol. Entre leur troisième mini-album « TWICEcoaster : LANE 2 » sorti en février et leur quatrième mini-album « Signal » sorti en juin, le groupe enchaîne les promotions. Le clip-vidéo de « TT » est le premier clip d’un groupe féminin de K-Pop à franchir la barre des 200 millions de vues alors que « Knock Knock », le titre-phare de leur troisième mini-album, a aussi dépassé rapidement les 100 millions de vue. Quant à « Signal », malgré les critiques sur sa qualité, le titre a déjà reçu plus de 9 trophées dans des émissions musicales. L’opus s’est écoulé à plus de 300 000 exemplaires. Les billets pour leur premier concert ont été achetés en un temps record.

Malgré le départ de Jang Hyun Seung début 2016 et la fin de leur contrat de sept ans avec Cube Entertainment, Doo Joon, Junhyung, Yoseop, Ki Kwang et Dong Woon ont décidé de poursuivre leur aventure musicale ensemble. Après avoir fondé leur propre agence, Around Us, en décembre, ils ont effectué leurs premières activités promotionnelles sous le nom de Highlight au cours du printemps 2017. La sortie de leur premier mini-album « Can You Feel It? » en mars a prouvé que le groupe avait toujours un futur radieux puisque le titre-phare a été numéro 1 et celui de leur album repackage sorti en mai a aussi été remarqué.

Le retour de PSY

Vous rendez-vous compte que « Gangnam Style » date de 5 ans (moins quelques jours à l’heure de la rédaction de cet article) ? Bien que ses clips-vidéo fassent encore sensation sur la scène internationale les premiers temps après leur mise en ligne, PSY semble continuer à dédoubler sa carrière en proposant un titre promo pour ses fans à l’étranger et un titre promo pour son public coréen. En mai, il a fait son comeback avec son 8ème album après 1 an et six mois d’absence. « 4×2=8 » est composé de 10 titres avec des featurings d’artistes YG comme Lee Sung Kyung, Taeyang, B.I et Bobby, G-Dragon ou encore Tablo. Dans le clip-vidéo de « I Luv It » et « New Face », il a fait appel respectivement à l’acteur Lee Byung Hun et à Son Na Eun (A Pink). Au passage, le clip de « Gangnam Style » a enregistré plus de 2,8 milliards de clics et celui de « Gentleman » a franchi la barre du milliard de clics.

Urban Zakapa toujours à la pointe de la scène « indie »

Oui, je mets des guillemets. Au cours de ces trois dernières années, Urban Zakapa a trouvé sa place sur la scène grand public. Le trio reste considéré encore comme « indie » malgré tout puisqu’il ne fait pas de la pop (idol). 2016 avait déjà été un succès pour eux, et le premier semestre de 2017 n’a fait que confirmer leur statut de concurrent sérieux dans la course aux classements. Leur single « Alone » mis en ligne en mai a su s’imposer face aux idols alors même que le groupe n’a pas fait d’activité promotionnelle TV. Ils font partie des exemples qui rappellent que la présence médiatique n’est pas l’unique baromètre de popularité ni le seul moyen de s’attirer les faveurs du public.

Enfin, cet article serait incomplet sans citer les comebacks affichant des chiffres à la hauteur des attentes suscitées. Il y en a eu pour « toutes » les générations. Les Secks Kies ont renoué avec leurs fans pour fêter leur vingtième année de carrière. Winner, IU mais aussi Hyukoh ainsi que le duo Bolbbalgan4 étaient dans le top 20 des téléchargements du mois de mai sur le site Gaon.

Source

Le « 7-year jinx » est-il toujours d’actualité ?

Alors que des groupes comme BTS et Twice surfent désormais sur la Hallyu musicale visant d’abord le public adolescent et fraîchement vingtenaire, les groupes-phare de la seconde génération font leurs adieux.

Depuis 2016, la planète K-Pop vit au rythme des séparations. Le 23 mai, Starship Entertainment a annoncé la dissolution de Sistar. Ayant débuté en 2010, Hyolyn, Bora, Dasom et Soyu avaient essayé des concepts visuels sexy funky ou femme fatale, mais ce sont leurs sorties estivales qui leur avaient permis de s’imposer sur la scène musicale. Depuis « Loving U » en 2012, elles étaient attendues chaque été avec un nouveau hit au point où elles avaient le surnom de « summer queens ». Contrairement à certains groupes dont la séparation s’est faite par un manque de popularité (Rainbow, Crayon Pop), sur fond de rumeurs de mésentente et de conflits entre membres et/ou avec l’agence (Kara, 4minute, 2NE1, T-ara), les Sistar ont réussi à mener leur carrière commune et individuelle sans scandale jusqu’au bout (enfin, Dispatch peut toujours nous déterrer quelque chose d’ici la sortie de leur opus goodbye). Pourtant, elles n’ont pas résisté au « jinx des 7 ans »… Mais quand il s’agit simplement d’avoir d’autres aspirations, d’avoir envie de passer à autre chose, de changer d’environnement de travail, peut-on vraiment parler de malédiction ?

Jinx des 7 ans ou la création d’une malédiction

Les membres d’un groupe idol signent généralement un contrat exclusif de 7 ans. Pendant cette période, ils peuvent mener des activités individuelles dans n’importe quel domaine. Au vu de la première génération dont les groupes les plus populaires se sont séparés au bout de 5/6 ans, l’expression « malédiction (jinx) des 7 ans » a donc commencé à être utilisée pour souligner la longévité d’un groupe. Ceux qui parviennent à franchir le cap (d’autant plus sans changement de membre au passage) sont applaudis pour leur stabilité au top de la scène musicale. Ceux qui atteignent ce cap et décident de prendre une autre voie sont félicités pour leur travail. Ceux qui ne vont pas jusqu’à ce 7ème anniversaire sont salués pour leurs efforts mais considérés comme les victimes de cette malédiction… Mais contrairement à la première génération portée par S.E.S, H.O.T, Sechs Kies, g.o.d, ou encore FIN.K.L qui avaient cessé toute activité commune avant leur septième anniversaire officiel, les groupes de seconde génération ont-ils d’autres alternatives ?

Les groupes féminins : de la difficulté de s’affirmer artistiquement

Girls’ Generation, miss A, f(x), Secret… Si ces groupes féminins sont officiellement encore en activité et ont passé le cap des 7 ans, le départ d’un membre a obligé les agences à changer la stratégie de promotion. Les fans peuvent donc les suivre à travers leurs activités solo, que ce soit sur scène ou devant les caméras. Si la formule consacrée « le prochain album est en préparation » revient au détour d’une interview, le groupe n’est plus une priorité dans leur carrière. Si annonce de séparation il y a dans les prochains mois, la transition aura été faite en douceur. Et il y aura peu de surprise. Aussi différent que leur style musical peut être, ces groupes féminins ont été présentés uniquement comme des produits minutieusement élaborés par leurs agences. Bien que certaines chanteuses s’investissent dans l’élaboration des albums – et pas qu’au niveau visuel -, force est de constater que les agences misent peu sur l’image de « chanteuse-productrice » alors que les artistes masculins sont au contraire encouragés à se présenter comme créateurs. YG Entertainment offre l’exemple le plus illustratif de cette différence genrée. La promotion de tous les groupes exclusivement masculins s’effectue par la mise en lumière de qui a produit, qui a écrit, qui a composé (généralement toujours les mêmes, d’ailleurs). Par contre, quand les artistes féminines sortent du donjon font un comeback, Teddy Park façonne leur identité musicale. Pour l’instant, les Wonder Girls (officiellement séparées au bout de dix ans) sont le seul groupe féminin de seconde génération à avoir renouvelé leur concept avec succès en co-écrivant, co-composant et co-produisant leur titre promotionnel. « Why So Lonely » était fidèle à leur image rétro, mais l’utilisation du reggae était une première pour elles (1). Le refus d’impliquer les chanteuses dans leur direction artistique peut donc être un frein à la longévité d’un groupe qui n’évolue pas au rythme de celles qui le forment. De plus, l’hypersexualisation des jeunes femmes peut entraîner à l’inverse un fort désintérêt chez le public féminin (manque d’identification) et chez le public masculin quand les chanteuses passent vraiment l’âge du concept virginal et ne se réinventent pas.

Les groupes masculins : le relais pour passer la trentaine

La date anniversaire des 7 ans est doublée d’une autre échéance pour les groupes masculins : le service militaire. Bien qu’ils aient la possibilité de repousser jusqu’à 30 ans cette pause obligatoire de 2 ans, les chanteurs idol doivent construire leur carrière en planifiant leur passage à l’armée. A l’instar des Shinhwa qui étaient les pionniers en matière de réussite du système relais, les Super Junior font leur service militaire par vagues. Le nombre conséquent de membres leur a permis de faire rayonner le nom du groupe malgré l’absence temporaire de certains (et même le mariage de l’un d’entre eux). Avec T.O.P parti à l’armée cette année, les BIGBANG se préparent à faire la même chose (* le prochain solo de Taeyang a intérêt à faire plus de 38 minutes *). De leur côté, c’est sous le nom de Highlight que les ex-Beast (sans Hyun Seung) continuent leurs activités après avoir quitté Cube Entertainment. De même, les Teen Top ont déjà effectué un cycle d’activités promotionnelles depuis le départ de L.Joe. Les B1A4, CN Blue ont aussi fêté leur septième anniversaire et continuent de se promouvoir.

Girls vs. Boys, un chemin différent vers la longévité ?

Le déséquilibre entre la longévité des groupes féminins et des groupes masculins s’explique en partie par les concepts. La majorité débutant à l’adolescence, la difficulté première est de trouver un visuel adapté à l’âge des chanteurs tout au long de leur transition vers l’âge adulte. Le passage du cute au charisme se fait plus facilement pour les garçons que pour les filles. Ces dernières sont souvent limitées à deux possibilités : le style innocent (bonus pour l’uniforme d’écolière) et le style sexy. Le concept tomboy/hip-hop girl a été essayé à diverses reprises mais a toujours échoué (2Eyes, Sonamoo, EvoL, the Ark etc). Rares sont celles comme les Girls’ Generation qui, en jouant sur les fantasmes, renouvellent constamment leur style visuel sans perdre de fans (* tousse * A Pink forever cute). C’est pour cette raison que les agences ont décidé de miser sur une troisième génération de groupes féminins dont l’entrée dans le monde adulte est mis en scène dès le départ. Depuis leur lancement en 2014, les Red Velvet ont présenté progressivement leur côté Red (coloré, énergique) et leur côté Velvet (doux, sensuel), ce qui devrait leur permettre à terme d’aborder des concepts plus matures sans perdre l’image qui a plu au public à leurs débuts. Les Lovelyz et les Gfriend ont été promues à travers des trilogies musicales étalées sur plusieurs mois, ce qui leur a permis de faire une ascension des charts en faisant évoluer leur visuel lentement. JYP Entertainment est allé plus loin en mettant en avant l’histoire musicale des Twice. Après les opus « The Story Begins », « Page 2 », « Twicecoaster Lane 1 », le groupe fait la promotion de « Signal » en exploitant l’inépuisable concept « écolière » mais pour un titre à la mélodie un peu décalée. Toutes les conditions sont créées pour leur assurer la longévité que peu de groupes féminins ont atteinte.

Il est possible que certains groupes cessent d’être actifs sans pour autant se dissoudre. Comme 1TYM chez la première génération, ZE:A, MBLAQ, After School, U-Kiss ou encore Nine Muses n’ont de cesse de démentir des rumeurs de séparation alors que leur pause se prolonge. Infinite, VIXX, B.A.P, BtoB, EXO… Voici quelques-uns des groupes qui devront bientôt affronter leur septième anniversaire. A l’heure où les Shinhwa continuent de tenir un concert annuel, que plusieurs groupes de la première génération se sont reformés pour faire plaisir à leurs fans le temps d’un single voire d’un album, la malédiction des sept ans ne semble plus aussi péremptoire qu’avant.

 

(1) Les Brown Eyed Girls et EXID sont dans une catégorie à part. Les singles spéciaux « cadeaux » pour les fans ne comptent pas non plus.

Sources : 1, 2, 3

Webtoonllyu – Lookism ou un regard sur l’adolescence et la teen pop culture

Toujours dans un souci de mettre en lumière la culture coréenne dans la diversité qu’elle offre, voici la rubrique Webtoonllyu. Comme son nom l’indique, le but est de partager nos coups de coeur… webtoon. Pour cette première édition, je vous propose l’un des webtoons tendance de ces deux dernières années : « Lookism » (외모지상주의= uimojisangjoeui).

Le facteur X

J’appelle le facteur x, ce je-ne-sais-quoi qui me donne envie de lire. Parfois, ce facteur x met très longtemps à se révéler à moi.

Le pitch de « Lookism » est simple : « un jour, il lui arriva ce qu’on peut appeler une renaissance ». La première fois que j’ai lu ce webtoon, c’était début 2015 et il n’y avait qu’une dizaine d’épisodes disponibles gratuitement. Ce n’est pas la description qui m’a attirée mais bien la photo de profil qui montre Park Hyung Suk en mode BG #jesuissuperficielleetjassume. J’ai donc cliqué…. et je n’ai pas trouvé que c’était particulièrement prenant. Il est vrai qu’il s’agissait surtout de présenter la galerie de personnages principaux, donc il n’y avait pas particulièrement d’action.

Avance rapide jusqu’à 2016. Park Tae Joon, le webtooniste, est l’invité de Radio Star. Ayant vendu les droits d’adaptation, il y donne son casting de rêve si son oeuvre devait être sur grand écran. Park Bo Gum, Ahn Jae Hong, Vasco, Jay Park… Et c’est là que j’ai compris que Park Tae Joon assumait le fait de façonner ses personnages à l’image de célébrités. Autrement dit, il fait de la fanfiction high school/fantastic AU. Et il a un lectorat actif, bien établi. En gros, il fait ce que j’aimerais faire. A partir de là, j’étais motivée pour reprendre la lecture et rattraper les 110 chapitres que j’avais de retard.

Sauf que j’étais trop occupée pour vraiment me poser et lire. En effet, les traductions anglaises ou françaises sont difficiles à trouver, donc j’ai attendu d’avoir un peu plus de temps libre pour lire directement en VO. Et c’était sans regret. Une fois passé la présentation des personnages, l’histoire commence réellement à partir du 11ème épisode.

L’intrigue

« Lookism » suit le parcours de Park Hyung Suk dans les méandres de l’adolescence. Petit, obèse, issu d’un milieu modeste, il est la cible quotidienne de la grosse brute du lycée. Sa mère est un jour témoin d’une de ces scènes d’humiliation et elle fait tout pour le faire transférer dans une autre école. Cette fois-ci, Hyung Suk doit déménager et vivre seul pendant que sa mère continue à trimer entre des petits boulots d’appoint pour le soutenir financièrement pendant qu’il fait des études de stylisme. Espérant démarrer à zéro, il fait une rencontre qui le fait craindre d’être à nouveau méprisé à cause de son apparence physique. En pleine crise existentielle, c’est alors qu’il se transforme en flower boy… ou plutôt, son corps se dédouble. Quand le petit Hyung Suk dort, le beau Hyung Suk s’épanouit dans son lycée d’art, se fait des amis et vie une adolescence heureuse. Quand le beau Hyung Suk dort, le petit Hyung Suk travaille de nuit comme caissier dans une épicerie pour assurer son quotidien. Au fil des semaines, il vit des aventures qui lui permettent d’affronter ses peurs et l’aident à prendre confiance en lui. Réussira-t-il un jour à faire coïncider ses deux apparences physiques ?

La teen pop culture pour adoucir la cruauté du monde

A mon sens, « Lookism » fonctionne parce qu’il présente le côté obscure de l’adolescence, de la nature humaine dans des situations où la justice triomphe toujours. Afin de pallier l’absence des adultes, les personnages masculins sont des superadolescents puisqu’ils maîtrisent à 16-17 ans divers techniques d’arts martiaux mais devant être utilisés pour faire ce qui est juste. Les thématiques peuvent aller du harcèlement en milieu scolaire au viol en passant par les arnaques sur internet ou le premier amour. Park Tae Joon s’inspire de la vie réelle (voire de sa propre vie) pour créer un univers où les personnages marchent à la frontière entre le bien et le mal. Le lecteur peut comprendre leurs hésitations, leurs moments d’égarement sans pour autant devoir juger négativement ses favs. Le fait que des personnages soient des versions cartoon de célébrités (ils partagent même leur prénom) est la cerise sur le gâteau. Le fanservice is real. Des mannequins ulzzang de la marque ABOKI (la ligne de vêtements de Park Tae Joon) comme Park Hyung Suk, Hong Jae Yeol, des mannequins Haneul, Yoo Seung Ok aux artistes mainstream comme Kim Woo Bin, G-Dragon (BIGBANG), Key (Shinee), Woozi (Seventeen), Jay Park ou des rappeurs comme Vasco, Duk Hwa, tout est fait pour faire fangirler et fanboyer devant l’ordinateur en utilisant les codes de la teen pop culture ado.

Actuellement, 128 épisodes sont en ligne. Le webtoon est mis à jour tous les vendredis. Sans spoiler, le secret de Park Hyung Suk commence sérieusement à être menacé, donc peut-être que l’intrigue entre dans sa phase finale. A suivre !

Jenyer (Jeon Ji Yoon) et Samuel Seo discutent leur rencontre et collaboration

Jeon Ji Yoon et Samuel Seo font la promotion de leur collaboration musicale dans le nouveau numéro de BNT. Des photos ont été mises en ligne ce 29 mars. Au sujet de leur chanson « Cliché » qu’ils ont co-écrite et co-composée, ils ont déclaré : « nous nous sommes dit que la majorité des duos mixtes jusqu’à présenté avait une ambiance douce et adorable. Néanmoins, dans nos paroles, nous avons des propos méprisants et blessants l’un pour l’autre. »

Comment ont-ils travaillé ensemble ? « Je l’ai contacté personnellement sur les réseaux sociaux, » a expliqué la chanteuse. Samuel Seo a poursuivi : « quand quelqu’un vous contacte sur les réseaux sociaux et vous dit « bonjour », on pense que c’est une usurpation d’identité et ça crée des malentendus. » Quelle a été leur première impression l’un de l’autre ? « Pour être franche, il m’a fait un peu peur la première fois où je l’ai vu. Vu son apparence, vu ses tatouages, ça lui donne cette vibe sombre, » a répondu Ji Yoon en souriant. Samuel a répliqué : « elle est plus comme la grande soeur de la porte d’à côté. Les gens qui ont travaillé longtemps dans l’industrie du divertissement en portent les traces sur leur visage. J’ai apprécié qu’elle n’ait pas l’air d’être quelqu’un que l’industrie a transformé. »

Ji Yoon a récemment sorti son premier opus solo et a occupé le top des classements online. « Je pensais que ce serait normal dans les charts K-Pop, mais ma chanson a aussi été numéro 1 au Vietnam. Elle a surpassé Adele, » a-t-elle commenté en exprimant sa joie avant d’évoquer les artistes avec lesquels elle veut travailler. « Je discute beaucoup musique avec Kissum et Heize. Une collaboration au moins avec elles sera mise en place. »

Ne ressent-elle aucune nostalgie ou aucun regret par rapport à 4minute. « Je regarde parfois des vidéos de 4minute et cela me plonge dans la nostalgie, » a-t-elle reconnu. Au sujet de Heo Ga Yoon et Kwon So Hyun qui ont choisi le métier d’actrice. « Honnêtement, j’étais très inquiète au début. Aujourd’hui, il arrive souvent que j’ai envie d’applaudir leur passion. »

Nommé dans la catégorie « meilleur album R&B et Soul » aux Korean Music Awards 2016, Samuel Seo fait partie des nouveaux artistes qui retiennent l’attention. « J’étais heureux de recevoir une récompense et je me suis dit que je devais travailler d’autant plus dur. J’ai reçu cette récompense et soudainement, mon nombre d’activités promo a augmenté d’un coup et j’ai gagné de l’argent, » a-t-il déclaré avec un sourire. Comment se décrirait-il ? « Je suis casanier, donc je ne sors pas beaucoup et je n’ai pas d’amis. Je ne me trouve pas passif ni silencieux, mais je pense que je suis un peu timide. » A la question « quel musicien souhaitez-vous devenir ? », il a répondu : « je ne veux pas être une star éphémère. Je veux être un musicien consciencieux. »

 

Source : bnt via Nate

SM, YG, JYP : leurs forces, leurs faiblesses en 2017 ?

Avec le lancement de H.O.T en 1996, la K-Pop s’est progressivement diffusée en Asie, puis dans le monde entier. Fondées respectivement en 1995, 1996 et 1997, SM Entertainment, YG Entertainment, JYP Entertainment ont été les principaux moteurs de la machine K-Pop et font tout pour se maintenir à la pointe de l’industrie musicale. Chaque agence possède ses points forts, ses points faibles, ses opportunités. Après une année 2016 chargée en renouvellement avec le lancement de débutants et la séparation de groupes de la seconde génération, SME, YGE et JYPE se préparent à vivre une année 2017 intense pour se maintenir au top.

◇SM

▲Points forts : grâce à son projet SM Station dont la saison 1 s’est achevée le 3 février, SME a prouvé qu’elle était capable de produire rapidement et grande quantité. Les collaborations avec des artistes « non-mainstream », des émissions de divertissement à succès ont permis à l’agence de médiatiser davantage sa diversité et son professionnalisme.

Les Girls’ Generation ont fêté leurs 10 ans. Alors que les Wonders Girls, leurs principales rivales, se sont séparées il y a quelques jours, le girlband phare de SME affiche une longévité remarquable et contribue à prouver l’efficacité de l’agence qui, pourtant, ne brille pas toujours pour les conditions de travail qu’elle propose. Cette année, SME pourra compter sur le retour des ces artistes masculins. Yunho et Changmin des TVXQ finissent leur service militaire, tout comme Eun Hyuk, Dong Hae et Siwon des Super Junior.

▲Points faibles: cela fait 4 ans que les EXO battent des records de vente et se présentent comme le groupe masculin en vue de l’agence. D’un autre côté, l’agence essaye de lancer la K-Pop 2.0 avec son groupe NCT. Pour l’instant, les sous-unités continuent de suivre la stratégie marketing de ses prédécesseurs c’est-à-dire une activité en Corée du Sud, au Japon et en Chine. La conquête internationale annoncée n’est pas encore d’actualité.

▲Opportunités : associant le charme girly des Girls’ Generation avec le côté edgy expérimental des f(x), les Red Velvet s’avancent dans une carrière prometteuse. Leur comeback avec « Rookie » le 1er février s’est fait sous les meilleurs auspices alors que le clip-vidéo affiche plus de 8 millions de vues en 5 jours. Elles font partie des groupes qui marqueront certainement la 4ème génération.

▲Directeur : le projet SM Station a révélé l’ambition et la détermination de Lee Soo Man. Son implication dans l’industrie musicale est reconnue aussi bien en Corée du Sud que dans le reste de l’Asie où il fait partie des promoteurs de la culture coréenne globale.

◇YG

▲Points forts : Teddy des 1TYM reste la force créatrice de l’agence. Tout en continuant à faire dans le mainstream avec Blackpink par exemple, il gère aussi une musique dans un style plus underground avec sa propre agence The Black Label. De plus, YGE a signé Sechskies, un boyband phare de la première génération fêtant ses 20 ans cette année. La vague de nostalgie soufflant sur l’industrie depuis deux ans devrait donc profiter à l’agence encore cette année. Enfin, YGE veut aussi s’imposer dans l’audiovisuel et a recruté une dizaine de réalisateurs/producteurs, ce qui devrait l’aider à devenir un acteur majeur du secteur du divertissement dans les mois à venir.

▲Points faibles : avec la séparation de 2NE1 et le départ à l’armée successif des BIGBANG plaçant le groupe en pause pour au moins 5 ans, l’agence n’a pas encore assuré la relève. Contrairement à SME qui a marqué un grand coup avec EXO, YGE n’a pas réussi à se doter d’un groupe masculin pouvant suivre BIGBANG. Winner et iKON sont encore à la recherche d’une base solide. Cela est d’autant plus étonnant que l’agence a à disposition des artistes populaires (dans le sens le plus littéral du terme) tels que Psy, Akdong Musician, Lee Hi et Epik High, mais leur promotion reste discrète.

▲Opportunité: lancé en août 2016, BLACKPINK apparaît comme la solution pour que YGE maintienne son statut au sein des Trois Grands. Promus correctement, BLACKPINK, Winner et iKON devraient pouvoir combler le vide financier que l’inactivité des BIGBANG créera.

▲Directeur: Yang Hyun Suk n’est pas un musicien de talent, mais il a le talent pour reconnaître le potentiel. Jury dans le télé-crochet « K-Pop Star », il est aussi connu et reconnu pour son instinct de producteur.

◇JYP

▲Points forts: Twice. Il est rare qu’un groupe débutant s’impose aussi rapidement dans l’industrie au bout d’un an d’existence, et pourtant… 2016 était vraiment l’année des Twice.

▲Points faibles : tout comme YGE, JYP n’arrive pas à promouvoir plusieurs artistes en même temps. Actuellement, l’agence repose sur Twice et n’arrivent pas à renouveler son catalogue dont Wonder Girls ne fait plus partie. Vu que Suzy a eu un solo, il reste peu de doute sur l’avenir des miss A. 2PM sera en pause après sa dernière série de concerts en février-mars puisque les membres iront faire leur service militaire.

▲Opportunité : GOT7 devait prendre la succession des 2PM. A défaut d’un succès instantané, les membres du groupe ont gagné en popularité grâce à leurs apparitions remarquées dans des émissions de divertissements. De plus, Day6, dont le concept musicien se rapproche de FT Island et CN Blue, devrait être l’occasion pour JYPE de diversifier son offre musicale.

▲Directeur : Park Jin Young ne murmure plus « JYP » à chaque début de chanson qu’il produit, mais il reste présent sur les projets importants. Son talent de chanteur et sa passion pour la musique ne sont plus à démontrer. Il est prévu qu’il produise une émission musicale cette année.

D’après vous, la Sainte Trinité continuera-t-elle à mener le jeu ou d’autres agences comme Big Hit Entertainment avec Bangtan Boys, FNC Entertainment avec AOA et CN Blue pourront aussi prétendre au titre de leader de l’industrie K-Pop ?

Source : newsis via Nate

[30.01.17 – 05.02.17] MAPllyu recap’ – news, promos, MVs

Premier recap’ du mois de février. Actu musicale K-Pop et hip-hop, MVs, promo et news, c’est parti pour un tour d’horizon de la semaine qui vient de s’écouler.

MVS

30/01

Huh Gak – Miss You

31/01

Shin Ji Hoon – You Are Already A Star

Crown J – Hajima

1/02

Zion.T – The Song. Il s’offre un all-kill dans les charts.

Red Velvet – Rookie

3/02

Suho x Song Young Joo – Curtain

Mad Clown X Bolbbalgan4 – Lost Without You

MASC – Tina

Rubber Soul – Freedom

NEWS

30/01

E SENS réapparaît sur la toile. Le label Beasts and Native Alike met en ligne le 6ème épisode de sa websérie « I’m Good ». Depuis sa sortie de prison en octobre dernier, le rappeur s’était fait discret. Le public peut donc voir ce qu’il a fait ces derniers mois. Entre moments de détente et performances sur scène, E SENS prépare sa mixtape « Alien » dont la sortie est programmée pour cette année.

31/01

Battle dans les charts entre Huh Gak de retour avec son 5ème mini-album et Ailee avec son single « I Will Come To You Like The First Snow », extrait de la bande-originale du drama « Goblin » dont la diffusion s’est achevée il y a quelques jours. Ailee était numéro 1 de – charts, Huh Gak était numéro de 2 charts. [x]

Mis en ligne le 8 août 2016, le MV de « Boombayah » des BLACKPINK passe la barre des 100 millions de vues.

Après avoir signé un contrat avec HF Music Company l’année dernière, Lee Si Eun (K-Pop Star 5) débutera en février avec son premier single. [x]

L’Inkigayo n’ayant pas été diffusé le 29 janvier, SBS révèle le classement de la dernière semaine du mois via son site. Les I.O.I décrochent la première place avec « Downpour », leur dernière sortie musicale officielle avant la séparation du groupe. [x]

CLC est numéro 6 du World Album chart de Billboard avec « Crystyle », son 5ème mini-album, porté par le titre-phare « Goblin ». [x]

Nam Tae Hyun, qui a quitté les Winner en novembre dernier, fait un live Instagram pour faire un coucou à ses fans. [x]

01/02

On apprend que Nada a entamé une procédure pour mettre fin à son contrat avec Mafia Records qu’elle accuse de ne pas lui avoir versé l’argent qui lui est dû. L’agence l’accuse d’avoir enfreint des clauses de son contrat en menant des activités solo sans son accord. Depuis la fin de « Unpretty Rapstar 3 », la rappeuse avait demandé à se concentrer davantage sur ses projets individuels alors que le comeback des Wassup n’a cessé d’être repoussé… Quelques heures plus tard, on apprend que deux autres membres de Wassup, Jin Ju et Da In, ont elle aussi demandé la fin de leur contrat pour les mêmes raisons. [x] [x]

« Goodbye », le dernier single officiel des 2NE1 marquant leurs adieux à leurs fans, est numéro 1 du World Digital Song Sales de Billboard. [x]

Park Jin Young est en discussion avec SBS pour lancer une nouvelle émission musicale. [x]

Le contrat des Crayon Pop avec Chrome Entertainment expirera en mars, mais rien n’est dit sur le fait qu’elles le renouvellent. [x]

SM Entertainment annonce l’ultime single de son projet SM Station. 52 semaines, 52 singles. L’agence a bien réussi son pari en proposant des collaborations inédites pendant un an. La saison 2 est déjà en préparation. [x]

BTS établit un record en enregistrant sa 16ème semaine consécutive dans le top 10 du World Album chart de Billboard. [x]

2/02

Ji Yeon des T-ara et Lee Dong Gung officialisent leur séparation qui a eu lieu fin 2016. [x]

J-7 pour T.O.P des BIGBANG. Il commencera son service militaire le 9 février. [x]

Le contrat de Suzy des miss A avec JYP Entertainment se terminera le 31 mars 2017. Le renouvellera-t-elle ? [x]

Autre aspect du conflit entre Nada et Mafia Records. Elle veut récupérer le si peu qu’elle a réussi à gagner en solo, l’agence déclare avoir tout réinvesti pour le groupe. [x]

Gook Min Pyo ne participera pas au comeback des B.I.G pour raison de santé. [x]

04/02

Première rencontre des nouveaux animateurs de l’Inkigayo. Jisoo (BLACKPINK), Jinyoung (GOT7) et Do Young (NCT). [x]

PROMOS

30/01

Zizo de la saison 2 de « Show Me The Money » devrait sortir son premier album studio avant le mois de juin. [x]

31/01

Jung Joon Young sera de retour le 7 février avec son premier album studio solo « The First Person ». Le titre-phare sera la ballade « You and I ». [x]

1/02

SIXBOMB prépare son comeback. Da In et Soa sont rejointes par deux nouvelles membres qui remplacent Yoo Chung et Han Bit. les SIXBOMB réussiront-elles à capitaliser le buzz que leur concept visuel saucisse leur avait donné l’année dernière ? [x]

Grace Shin (K-Pop Star 4) dévoile le single « Romantic Valentine », cinquième volet du projet « Little Stories ».

La chanteuse de trot Hong Jin Young sortira un single inédit le 9 février. [x]

B.I.G sera de retour le 13 février avec le single « 1.2.3 ». [x]

2/02

Dong Woon des Beast fait une surprise à ses fans avec le single « Universe », en collaboration avec Yang Yoseop et Yoo Jae Hwan.

BTS dévoile le premier set de photos teaser pour « Wings : You Never Walk Alone », album dont la sortie est prévue pour le 13 février. [x]

NCT Dream sera de retour le 9 février avec le single « The First ». [x]

La première tournée des Twice sera précédée d’un single qui sortira le 20 février. [x]

3/02

Jiyeon des T-ara prépare un comeback solo après la sortie de son premier album « Never Ever » en 2014. [x]

Grace Shin fera ses débuts officiels le 6 février avec « The Faith », single décrit comme du R&B funky. [x]

Les SXIBOMB dévoilent ses deux nouvelles membres : Gavin et Seulbi. Elles feront la promotion de « Getting Prettier Before », puis un mois plus tard elles feront la promotion de « Getting Prettier After ». [X]

05/02

Lee Michelle (K-Pop Star 1 ; Hip-Hop Nation 2) travaille actuellement sur ses débuts aux Etats-Unis. Le single est enregistré. Le tournage d’un clip-vidéo est programmé. Si tout se passe bien, ce projet sera dévoilé en mars. [x]

MAPllyu Recap’ – news, MV, promo

Cet article vous donne un tour d’horizon de l’actu musicale de la dernière semaine de janvier.

News

23/01

YMC Entertainment a annoncé que le fancafé des I.O.I fermera le 31 janvier. [x]

Lee Hyori a fait un clin d’oeil à ses fans avec une courte vidéo live sur Instagram. Pendant un trajet en taxi, elle en a profité pour discuter de sa vie tranquille actuelle. On sait que Lee Hyori a signé avec Kiwimediagroup en novembre 2016. Il est dit qu’elle sortira un nouvel album cette année. Cela marquerait son comeback après 4 ans d’absence. [x]

24/01

Le MV « Crooked » de G-Dragon (BIGBANG) a dépassé les 100 millions de vues sur Youtube. « Crooked » était un titre-phare de « Coup D’Etat », le second album studio de l’artiste sorti en 2013. [x]

25/01: Heize sort du silence concernant la polémique autour de son single « Round and Round » sorti pour la bande-originale du drama « Goblin ». En effet, Han Soo Ji avait enregistré 50 secondes du titre, puis Heize a enregistré sa propre version. Le single commercialisé présentait Heize comme l’interprète principale et Han Soo Ji comme une artiste en featuring sans l’avoir avertie au préalable. Han Soo Ji a exprimé sa déception, Heize a exprimé sa frustration. CJ E&M a finalement présenté ses excuses aux deux artistes. [x et x]

26/01

La série de concerts des Mamamoo du 3 au 5 mars est sold out en 1 minute. [x]

Kyeoul quitte le groupe VAV. [x]

La séparation des Wonder Girls est officielle. Yubin et Hyelim ont renouvelé leur contrat avec JYP Entertainment, mais Ye Eun et Sunmi cherchent une nouvelle agence. Avec des hits tels que « Tell Me », « So Hot » ou encore « Nobody », les Wonder Girls resteront comme l’un des groupes emblématiques de la seconde génération idol. 2017 marquait leur 10ème anniversaire. [x]

L’agence des B.Heart se défend d’avoir plagié « Ribbon » des Beast. [x]

27/01

Ravi (VIXX) remerciera ses fans à la fin de son premier cycle de promo solo. [x]

28/01
Junhyung (Beast) exprime ses regrets face à la polémique de plagiat. [x]

Secret préparait son premier comeback en trio. [x]

Amoeba Culture dément avoir signé un contrat exclusif avec Ye Eun. [x]

29/01

BTS désigné comme le groupe le plus influent en janvier, devant Twice et EXO. [x]

Promo

24/01

Huh Gak sera de retour le 31 janvier avec son 5ème mini-album. [x]

Zion.T sera de retour le 1er février avec l’album « O O ». G-Dragon sera en featuring. [x]

SF9 dévoile la pochette de son premier mini-album « Burning Sensation ». Le groupe fera son comeback le 6 février. [x]

Lim Se Joon sera aussi de retour le 6 février avec son premier album studio « Five Years ». [x]

25/01

BIGFLO sera de retour en février avec son 4ème mini-album « Stardom ». Le groupe a travaillé avec Brave Brothers. [x]

Mad Clown et le duo Bolbbalgan4 sortiront un single commun le 3 février. [x]

Leeteuk confirme que les Super Junior préparent leur comeback. [x]

26/01

Block B dévoilera le titre « Yesterday » en hommage à ses fans. Rendez-vous le 6 février.

Rhythm Power sera de retour avec le single « Bangsaneung » le 7 février.

Red Velvet tiendra son comeback stage au Music Bank du 3 février.

MYTEEN montera sur scène pour la première fois le 5 février.

Le groupe de rock Street Guns sortira son second album studio le 1er février.

NCT Dream sera de retour en février.

29/01

Bobby Kim devrait sortir un album en avril après 2 ans d’absence. [x]

Crown J annonce la sortie du single « Don’t » le 1er février. Le rappeur espère renouer avec le succès alors que son retour TV avec Seo In Young a connu une fin prématurée. [x]

Sorties

24/01

Suzy – Yes No Maybe ? Le MV a déjà dépassé les 2 millions de vues en moins d’une semaine.

Dynamic Duo & Chen (EXO) – Nosedive

Binblow – Nothing Without You

25/01

Sam Kim & Locco – Think About Chu (reprise du titre des Asoto Union datant de 2003)

Kassy – Dream

26/01

Gallant x Tablo x Eric Nam – Cave Me In

Hyuk des VIXX a mis en ligne une composition personnelle « I Will Hold You ». Dispo sur Soundcloud.

Cheetah – Blurred Lines (feat. Hanhae)

Kebee – My Foreigner (feat. BrotherSu)

Divers

23/01
Des photos d’un photobook de Suzy datant de 2015 ont fait polémique cette semaine pour leur concept Lolita. La photographe Oh Sun Hye a annoncé qu’elle avait porté plainte pour diffamation et violation des droits d’auteurs envers les internautes qui diffusent ces photos sans son accord. JYP Entertainment a aussi annoncé son intention de porter plainte envers les internautes qui tiennent des propos malveillants et propagent des rumeurs au sujet de la chanteuse. (1, 2)

IU et Jang Ki Ha officialisent leur séparation. Leur relation a duré environ 3 ans. La chanteuse prépare activement la sortie de son prochain opus. [x]

24/01

Taeyang (BIGBANG) a déclaré que son téléphone portable a été hacké. Il a perdu toutes ses photos et vidéos, mais les souvenirs resteront gravés dans sa mémoire. [x].

[Màj] Seo In Young et Crown J, comment se porte le « Ant Couple » ?

Après « Candy in My Ear », j’ai décidé de vous donner mon avis sur une nouvelle émission : Best Love 2 [traduction officielle : Late Marriage].

Màj du 29/01/17: cette semaine, il y a eu une polémique. Seo In Young a été filmée en train de piquer une colère et insulter la scénariste en chef de l’émission. La vidéo a fait le buzz. L’agence de Seo In Young a présenté ses excuses et la chanteuse a quitté les réseaux sociaux. Crown J et elle ont aussi quitté l’émission. Le rappeur a annoncé la sortie du single « Don’t » qui, paraît-il, a été inspiré par ce qui s’est passé avec la chanteuse. Rendez-vous le 1er février pour découvrir ce titre. Le dernier épisode où ils apparaissent sera diffusé le 31 janvier. Il semble bien que le Ant Couple soit définitivement terminé.

———————————–

Bon, dire que c’est une nouvelle émission est un peu exagéré vu qu’elle existe depuis 2015. Diffusée sur la chaîne câblée jTBC, elle a pour concept de suivre un couple dans son « quotidien ». Oui, oui, c’est comme We Got Married (MBC), mais le côté idolesque en moins. C’est donc limite un retour aux sources pour Seo In Young et Crown J qui ont rejoint Best Love en novembre 2016. En effet, leurs joutes verbales pour un oui pour un non, leur amour commun du bling bling fashion en faisaient un couple emblématique de la saison 1 de We Got Married. Huit ans plus tard, le public peut de nouveau suivre les aventures du « Ant couple ». A quoi faut-il s’attendre ?

Une Seo In Young volcanique mais attentionnée

Cela faisait déjà quelques mois que Seo In Young et Crown J prévoyaient un comeback et ils avaient même un second single en préparation dont la sortie était prévue pour été 2016. Finalement, les deux célébrités ont préféré refaire leur parcours initial en recréant d’abord leur couple virtuel devant les caméras. Reconnaissons-le, le plan marketing a été bien monté et bien exécuté. Depuis qu’elle a quitté les Jewelry en 2009, Seo In Young avait réussi à s’imposer en artiste solo résolument pop électro, icône de la mode. Son retour musical avec la ballade « Let’s Break Up » en 2013 avait alors suscité plus d’interrogations que d’intérêt. Pourtant, c’était l’occasion de dire bye bye la Seo In Young flashy à l’image immature et hello la Seo In Young apaisée à l’image sans artifice. Si sa sortie musicale suivante, « Love Me », lui a permis de rejouer de son image sexy, la chanteuse à l’aube de ses 30 ans à ce moment-là avait prouvé la douceur de sa personnalité. D’où ce sentiment de retrouver une Seo In Young qui a fait la transition de l’adolescente égocentrique à la femme au caractère posée mais qui dit toujours haut et fort ce qu’elle pense.

Un Crown J bling bling mais tendre

De son côté, Crown J a définitivement clôt l’épisode « fait divers » de sa vie. Depuis 2012 (1), à part son apparition dans le film Hype Nation [voir ma review ici, #shamelessselfpromo), il avait disparu de la scène médiatique. Best Love 2 est donc l’occasion idéale pour lui de se représenter au public en douceur et d’exprimer directement sa vision de ce qu’il a vécu. En effet, il a gardé des séquelles psychologiques et physiques de cette saga judiciaire, ce dont il lui arrive de parler de temps en temps dans l’émission. C’est donc un Crown J plus posé et vulnérable que l’on découvre.

Old habits die hard but…

La force du « Ant couple » est que Seo In Young et Crown J donnent l’impression d’être amis de longue date, même quand les caméras ne tournent pas. Leur complicité est mise en valeur dès leurs retrouvailles alors qu’ils revisitent le quartier d’Apgujeong. Se tenir la main, par l’épaule, s’embrasser… Le téléspectateur chevronné d’émissions de divertissement coréennes sait à quel point cela peut prendre des épisodes avant d’assister à un élan d’affection. Ainsi, Seo In Young et Crown J ne perdent pas de temps et font tout dès leur premier épisode avec un peu de swag et beaucoup d’humour.

La préparation pour le premier bisou officiel vaut le détour…

Dans leur cas, le concept « remariage » prend vraiment son sens. C’est redécouvrir leurs qualités tout en supportant s’amusant de leurs défauts. Leur amour commun pour la mode conditionne leurs scènes. Comme au début où ils s’installent dans leur nouveau foyer et Seo In Young veut à tout prix la robe de chambre flamboyante de Crown J alors qu’il vient de lui en offrir une…

… ou quand elle l’enlace après un début de dispute et le collier Crown J se retrouve coincé dans le pull de Seo In Young. S’ensuit un débat sur le fait qu’il porte ses bijoux à la maison et qu’elle porte un pull à risque… Au final, il s’exécute et retire son collier pour la journée.

Ce n’est pas parce qu’ils sont tous les deux trentenaires désormais qu’ils ne se chamaillent pas comme deux enfants. Leurs joutes verbales sont toujours d’actualité, mais les conflits se terminent généralement par un compromis à l’instar du remake de leur battle de ramyeon. Seo In Young a l’habitude de dire que le fait qu’il prépare les ramyeons d’une autre façon que la sienne avait été la goutte qui fait déborder le vase pour la pousser à arrêter We Got Married. Ici, chacun reste sur l’idée que sa technique est la meilleure, mais ce n’est plus une affaire d’Etat.

Dans We Got Married, le « Ant Couple » reposait sur une dynamique dévalorisante. A l’époque, leur côté narcissique et superficiel plaçait toujours Crown J en victime d’une Seo In Young perpétuellement insatisfaite et le martyrisant. Dans Best Love, ils jouent encore de cette étiquette mais la déconstruisent. Tout en restant fidèles à ce pour quoi leur public les appréciait, les scènes diffusées et les commentaires après montage permettent avant tout de les valoriser. Au lieu d’incarner deux enfants gâtés incapable de communiquer sans taper du pied sur des sujets futiles, ils apparaissent plus attentifs à l’autre, plus dans la tendresse et dans le respect mutuel.

Mon avis

Perso, j’adhère à cette image positive. Ceci étant dit, je suis assez insensible aux personnages qu’ils se sont créés pour les émissions de divertissement, donc je ne ressens pas le besoin de les suivre chaque semaine comme il y a 8 ans où je les avais découverts… C’est peut-être aussi moi qui ai vieilli et vis moins intensément ma vie de fangirl. En tout cas, un petit marathon des extraits mis en ligne sur la chaîne youtube fait toujours plaisir.

(1) En 2012, il avait été accusé d’avoir agressé et séquestré son manager qui l’avait embarqué dans une affaire de fraude. Il a été innocenté pour la partie enlèvement et agression mais reconnu coupable d’avoir forcé le manager à signer un document pour récupérer son argent. Bref, il a été condamné à une peine d’un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve. Sa carrière musicale est restée au point mort pendant 4 ans.

Ces non-idols qui ont régné sur les charts en 2016…

2016-non-idols-dans-les-charts

Au-delà de la machine K-Pop des grandes agences, les classements musicaux de 2016 ont rappelé qu’il est encore possible d’être numéro 1 et de faire le buzz sans passer par une promotion intense. Que ce soit au premier semestre ou second semestre, les artistes indies et hip-hop ont tiré leur épingle du jeu face aux idols. Voici une liste non-exhaustive de ces musiciens qui ont marqué l’année.

◆ De janvier à mars 2016 : Kim Na Young

Le 31 décembre 2015, Kim Na Young était numéro 1 avec sa ballade « What Woudl Have Been? ». Malgré une promotion minimale, la chanson a décroché la 5ème place du classement Gaon de janvier 2016. Par la suite, cette ex-candidate de Superstar K a fait un duo avec Mad Clown pour la bande-originale du drama Descendants of the Sun. « Once Again » était 14ème du classement de mars et 6ème du classement d’avril.

◆D’avril à juin 2016 : 10cm et Urban Zakapa

Depuis 4 ans, « Cherry Blossom Ending » des Busker Busker refait son apparition en tête des charts alors que le public recherche une ambiance musicale printanière. Cependant, « What The Spring » des 10cm s’annonce également comme un hymne du printemps. Numéro 1 du classement Gaon d’avril, numéro 5 du classement de mai, ce single fait partie des titres à retenir en 2016.

De même, les Urban Zakapa ont fait leur comeback avec une nouvelle ballade. Sorti en juin, « I Don’t Love You » a décroché la seconde place du classement Gaon de ce mois, la 9ème place de celui de juillet, la 7ème place de celui d’août, la 12ème de celui de septembre et la 16ème place de celui d’octobre. Dans une industrie où les charts changent à chaque heure, se maintenir dans le top 20 plus de deux mois consécutifs est d’autant plus rare.

◆De juillet à septembre 2016 : BeWhy, Standing Egg, Han Donggeun

L’été est généralement dominé par le hip-hop. La cinquième saison de « Show Me The Money » n’a pas fait exception à la règle. Vainqueur de l’émission, BeWhy a aussi été victorieux dans les classement. Ses singles « Forever » et « Day Day » (feat. Jay Park) ont chacun été numéro 1 le jour de leur mise en ligne. D’ailleurs, ils étaient dans le top 10 des classements mensuels de juillet et d’août alors que son titre « The Time Goes On » qui avait été commercialisé l’année dernière s’est hissé dans le top 20 du classement de juillet.

Standing Egg et Han Donggeun ont aussi marqué l’été avec « Summer Night You And I » et « Trying to Rewrite This Novel’s Ending ». Il est intéressant de noter que le single de Han Donggeun était sorti en 2014.

Enfin, la collaboration Urban Zakapa et Beezino « Friday Night » s’est hissé à la 3ème place du classement de septembre et à la 14ème place du classement d’octobre.

◆D’octobre à décembre 2016 : Bolppalgan4 et Heize

C’est la surprise de fin d’année. Bolppalgan4 a débuté en août avec son premier album studio « Full Album Red Planet ». Leur titre-phare « Galaxy » est passé de la 8ème place du classement de septembre à la place de numéro 1 du classement d’octobre et s’est maintenu à la 4ème place du classement de novembre. En octobre, leur second titre-phare « Hard To Love » a décroché la 10ème place du classement mensuel. En novembre, il s’est positionné à la 15ème place. Leur dernier single en date, « Tell Me You Love Me » mis en ligne le 21 décembre, a été numéro 1 du classement quotidien.

Tout comme Han Donggeun, la rappeuse Heize a connu un succès à retardement en cette fin d’année. Son single « Don’t Come Back », collaboration avec Yong Junhyung des Beast, était sorti en avril, mais c’est en automne que le public y a prêté attention en le plaçant à la 7ème place du classement d’octobre et à la 14ème place du classement de novembre. De même, son single « Star » mis en ligne le 5 décembre a été numéro 1 du classement hebdomadaire de la première semaine de décembre.

Sources : Gaon et news1 via Nate